séance d’épilation

Comment préparer sa séance d’épilation à lumière pulsée ?

Vous vous lancez dans votre première épilation à la lumière pulsée ou lampe flash ? Relevant à la base d’un acte médical, une telle opération nécessite de prendre quelques précautions comme c’est le cas pour toute autre épilation définitive. Des mesures qui vous serviront à chacune de vos séances, que celles-ci se passent à la maison ou chez un professionnel de l’épilation.

 

Epilation à lumière pulsée dans un centre d’épilation : le contrôle médical

séance d’épilationLorsque votre séance d’épilation définitive se passe chez un professionnel, en l’occurrence dans un centre d’épilation ou un institut de beauté spécialisé, la première étape consiste à effectuer un contrôle médical. Cette démarche est incontournable, car tel qu’il est prévu par la loi, l’épilation demeure un acte médical et elle doit donc être effectuée par un médecin diplômé et qualifié, en l’occurrence un lasériste spécialisé en Médecine Laser. De plus, elle requiert l’utilisation d’appareils spécifiques : l’épilateur à lumière pulsée ainsi que des paires de lunettes de protection spécifiques.

Votre contrôle médical sera donc entrepris dans le but de déterminer si le traitement auquel vous souhaitez recourir est adapté à vos besoins et à votre corps, que vous comptiez par exemple pratiquer une épilation des jambes ou une épilation du visage. Puis, éventuellement, cela permettra de définir les paramètres de l’appareil à utiliser. Trois points particuliers seront examinés par votre médecin. D’abord, votre type de peau : cette étape permet de déceler vos imperfections cutanées à risque lorsque vous utilisez un épilateur à lumière pulsée. Puis, vient le moment d’analyser votre type de poil  et de déterminer les zones précises à traiter. La dernière étape de votre visite médicale détermine si votre santé générale permet ou non de faire l’épilation. Certainement, car un traitement en cours à base de médicaments photo-sensibilisants par exemple interdit une épilation IPL, pendant les six mois à compter de la fin de votre traitement médicamenteux.

Un autre point sera discuté avec votre lasériste, avant d’entamer la séance proprement dite d’épilation : la douleur. En effet, l’ensemble des techniques d’épilation définitive s’avère douloureux. Ainsi, n’hésitez pas à poser les questions qui vous tiennent à cœur à ce sujet, surtout si vous envisagez une épilation du maillot. A partir du moment où votre peau est particulièrement sensible, votre médecin prescrira une crème anesthésiante afin que vos séances soient plus agréables. Sinon, une visite médicale préalable à une séance d’épilation permet aussi d’obtenir un devis correspondant à votre situation.

 

Les précautions à prendre avant le jour J

Avant que le jour de votre première épilation n’arrive, prenez certaines précautions personnelles au quotidien. Evitez de vous épiler à la cire pendant les trois semaines qui précèdent votre séance. En effet, un appareil à lumière pulsée, comme les autres machines d’épilation définitive s’avèrent plus efficaces sur les poils en phase de croissance. Une épilation à la cire ne ferait que retarder la fin de votre traitement.

N’effectuez aucun gommage pendant les trois jours précédant l’intervention. Puis, évitez toute exposition au soleil pendant au moins 10 jours avant le jour J. En effet, une épilation à lumière pulsée est idéalement entamée en hiver, surtout sur les peaux noires et les mates.Les peaux bronzées pouvant spécialement être traitées à l’aide d’épilateurs à lumière pulsée à spectre plus long et moins chaud. Dans certains cas, si votre peau est bronzée, la séance d’épilation sera ajournée. En général, votre dernière exposition au soleil ou aux rayons UV doit dater d’au moins un mois.

Sinon, aucune méthode d’épilation n’est déconseillée quand vous êtes enceinte. En cas de doute pendant votre grossesse, consultez un médecin à partir du moment où vous réalisez votre séance chez vous.

 

Faire une séance chez soi : comment se préparer ?

Vous pouvez aussi bien réaliser une séance chez vous. Mais, ici aussi, prenez plusieurs précautions afin d’optimiser les résultats et éviter notamment les brûlures pendant une intervention. En effet, un appareil à lumière pulsée ne s’emploie pas n’importe comment, bien qu’il soit à la portée de tous les particuliers, hommes et femmes.

Que vous comptez réaliser une épilation des jambes ou une épilation du visage et bien que vous connaissez les précautions générales à prendre en effectuant une telle opération, avant toute chose prenez le temps de lire les recommandations précisées sur la notice accompagnant votre matériel. Certains appareils sont notamment défendus par exemple lorsque vous avez des varices et des cicatrices cutanées, quand vous suivez un traitement à base de médicaments anticoagulants ou encore lorsque vous êtes enceinte.

Afin que tout se déroule bien, consultez également les précautions d’usage de votre machine. Vous saurez alors exactement comment la manipuler tout au long de votre épilation, lorsqu’elle se chauffe excessivement, puis quels autres appareils doivent être éloignés pendant son emploi, ou encore comment la débrancher. De telles consignes optimisent également le port de votre appareil, son rechargement et sa position quand vous le stockez.

Par ailleurs, une bonne préparation inclut aussi la vérification de tout le matériel requis pour votre épilation IPL. Généralement, un coffret d’épilateur comporte l’épilateur IPL en question, un gel apaisant, un rasoir manuel, une paire de lunettes de protection, une alimentation et parfois une vidéo de démonstration. Bien sûr, ces équipements varient selon la marque de votre produit.

Autre point à ne pas négliger afin de bien préparer votre séance d’épilation faite maison : prenez le temps de bien lire la description de votre machine. Que vous comptez entreprendre une épilation laser du maillot ou une épilation IPL d’une autre zone, une mauvaise manipulation ne fera qu’engendrer des désagréments, notamment des brûlures. Alors, apprenez à utiliser le panneau de commande de votre équipement, afin d’ajuster ses paramètres à votre phototype et vous habituer aux touches. Puis, repérez les différents voyants (sécurité, déclenchement). La mise en marche d’un épilateur laser varie selon les modèles : découvrez comment activer le code de votre dispositif. Sinon, le mode d’emploi précise également la durée nécessaire d’utilisation. Néanmoins, il vous reviendra éventuellement de dresser votre emploi du temps, après avoir déterminé le nombre de séances requises, en vous basant sur la densité et le cycle pilaires ou encore sur la couleur des poils à éliminer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *